Archives par mot-clé : publication

10 JUIN 2022 – Séance #6 Retisser le collectif

10 juin 2022, 9H | Séminaire « Instituer le collectif dans la création : entre discours et pratiques ».

Séance #6 – Retisser le collectif

La sixième séance de ce séminaire Retisser le collectif se tiendra en distanciel et en présentiel le vendredi 10 avril à 09h00 dans la Salle Jacques Léonard, Bâtiment A, Université Rennes 2 (3e étage). À partir des travaux qui opèrent une réévaluation des auctorialités stables par la recherche des relations et des apports qui concourent à construire l’identité artistique, il s’agira de s’intéresser aux discours critiques qui viennent redistribuer les contributions et les collaborations dans la création. Élargir les définitions de la création collective ouvre ainsi la voie à un examen et une identification des groupes ou des communautés qui ne rendent pas nécessairement publiques leurs expériences de collaboration. Ainsi, cette extension des frontières de la notion de collectif en art permet d’appréhender et penser la création collective où elle n’est pas forcément revendiquée. Reprenant les propos de René Passeron qui déclare que « l’emprunt est dans le temps comme dans l’espace, une sorte de collaboration », comment penser des filiations, des enchevêtrements et des lignées qui reconfigurent des lectures de la création artistique par un regard rétrospectif, la redéployant dans une histoire collective ?

 

Lieu :  Salle Jacques Léonard, Bâtiment A, Université Rennes 2 (3e étage).

Organisation : groupe de recherche ALEF 

En distanciel et en présentiel : par mesure de sécurité, nous pouvons communiquer le lien Zoom et les identifiants de la visioconférence uniquement par message privé en nous contactant via notre adresse mail : labo.alef@gmail.com ou via notre compte Twitter @LaboAlef. 

PROGRAMME DÉTAILLÉ :

Matin :

 
9h • Quelle organisation collective derrière la figure d’Álvaro Siza ? – Delphine Bresson Antognoli, architecte et doctorante en architecture, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville.

10h • L’équipe son au sein du collectif cinématographique : quelle est la place et le statut du professionnel dans le processus créatif ? – Camille Pierre, doctorante en études cinématographiques, Université Toulouse Jean Jaurès. (Intervention déprogrammée)

11h15 • (Autres) modes d’une littérature collective
Ligia Tudurachi, chercheuse à l’Institut de Linguistique et d’Histoire Littéraire « Sextil Puscariu » de l’Académie Roumaine à Cluj-Napoca

Après-midi :
14h15 – 16h • Panel « L’auctorialité collective et sa digitalisation : l’exemple des “censureˮ de l’académie des Alterati (Florence, 1569 — ca. 1630) »
14h15 • Les aléas du collectif académique au prisme du registre d’activité des Alterati (BMLF Ashburnham 558.1 et 558.2) : “libri”,“scelte” et tensions interpersonnelles au sujet des “censure” poétiques dans les “atti” de l’académie entre 1569 et 1606 – Déborah Blocker, Professor of French and affiliated faculty in Italian Studies, University of California Berkeley.
15h • Lo sviluppo delle pratiche collaborative degli Alterati nelli BMLFAshburnham 560 e 561 – VeronicaVestri, archiviste paléographe et dottoressa en Histoire médiévale, Prato.
16h • Travail collectif – ou poétique collective ? Quelques réflexions sur les activités de «censure» des Alterati à partir du BMLF Ashburnham 561 – Ulrike Schneider, professeure en études romanes, Freie Universität, Berlin.

 

Coordination : Priscilla Bittencourt-Biassi, Alexandre Dupont & Sophie Lorgeré

Publication « Archive(s) & Création(s) »

Les travaux transdisciplinaires réalisés par les membres d’ALEF entre 2012 et 2014 sur l’articulation de la notion d’archive avec la création artistique sont l’objet d’une publication.

L’ouvrage, intitulé Archive(s) & création(s), est paru en septembre 2019 dans le cadre éditorial de la revue TransversALL, lancée par l’École doctorale Arts, Lettres, Langue de l’Université Bretagne Loire.

Félicitations aux directrices et directeurs de l’ouvrage : 

  • Dimitri KERDILES, docteur en musicologie, Université Rennes 2.
  • Simon DANIELLOU, docteur en études cinématographiques,
  • Université Rennes 2.
  • Marie BULTÉ, maître de conférences en littérature francophone, Université de Lille.
  • Romain COURAPIED, docteur en littérature française, Université Rennes 2.
  • Jeanne LE GALLIC, docteure en études théâtrales, Université Rennes 2.

L’ouvrage est disponible en accès libre à cette adresse : « Archive(s) & création(s) »

 

Table des matières

Introduction par Dimitri Kerdiles

Partie I. Politiques contemporaines de l’archive

  1. Patrice Marcilloux, Les archives, l’archive : les mots et les choses aujourd’hui
  2. Alexandre Serres, De la trace à l’archive : repères pour penser la question des traces à l’heure du numérique
  3. Jérôme Allain, La recherche à travers les notions de “désordre” et d’ “absence” du répertoire
  4. Emilie Blanc, Herstories : les archives du collectif artistique féministe Double X (Los Angeles, 1975-1985)
  5. Romain Courapied, L’autobiographie homosexuelle et la patriarchive

Partie II. De l’archive à l’œuvre

  1. Séverine Leroy, Archives et création sonore : quelles modalités d’association ?
  2. Lise Lerichomme, Restauration et captation du support : des modèles structurels pour penser la relation des artistes contemporains aux archives

Parti III. La fiction comme archive

  1. Alice Vennemann, De l’hyper-réalité au post-documentarisme ? Mutations du théâtre contemporain de langue allemande
  2. Pierre-Yves Macé, Different Trains ou la fiction documentaire
  3. Marie Bulté, Les Aubes écarlates de Léonora Miano : contre l’oubli de l’histoire, des archives à réinventer
  4. Eric Thouvenel, Initials MM (Marilyn chez les autres)