Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 7 – Enquêter l’enquête

Séance 7 – 12 novembre 2015 : Enquêter l’enquête

Séance coordonnée par Mathilde Dumontet (Études théâtrales — Rennes 2) et Jérôme Allain (archiviste – fonction publique territoriale)

Dans un jeu de mise en abime, cette séance clôture nos interrogations sur les différents espaces de l’enquête par une séance épistémologique sur la posture du chercheur. Quelle méthodologie utilise le chercheur qui travaille sur des objets d’étude investissant les modalités de l’enquête ? Que va-t-il regarder et selon quelles hypothèses ? Comment appréhender le déplacement du regard sur différentes échelles de lecture et qu’elles en sont les enjeux heuristiques ?

Gaspard Salatko (Anthropologie – Marseille) : Heuristique de la notion d’enquête appliquée à la conservation et à la restauration des artéfacts artistiques et patrimoniaux

Joël Kérouanton (Études théâtrales – Rennes 2) : L’enquête expérientielle comme méthodologie de recherche

Continuer la lecture de Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 7 – Enquêter l’enquête

Appel à communications séminaire 2016 – Aux confins de l’enquête

Aux confins de l’enquête : entre excès et évidement, l’art créateur d’instabilité

Le cycle précédent du séminaire ALEF sur l’enquête, alors même que l’enquête était abordée comme modèle qui fonctionne, a mis en avant le fait que, bien souvent, ce qui intéresse l’art dans ce processus est son impossibilité à atteindre une résolution, ou bien ce qu’il laisse derrière lui, voire ses dérives. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons, dans cette deuxième session, interroger plus spécifiquement ce que font les artistes, les créateurs, les auteurs de ce qui déborde l’enquête, comprendre ce que l’art fait de ces opérations échouées – voire questionner la possibilité de l’art de faire échouer les enquêtes.

Continuer la lecture de Appel à communications séminaire 2016 – Aux confins de l’enquête

Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 6 – Investir l’œuvre, le récepteur comme enquêteur.

Séance 6 – 8 octobre 2015 : Investir l’œuvre, le récepteur comme enquêteur.

Séance Coordonnée par Barbara SERVANT (Littérature comparée, Cellam Rennes 2) et Sophie LORGERE (Cinéma, Rennes 2)

Peut-on considérer que les œuvres ouvertes et/ou ludiques, appelant une activité de reconstruction, un parcours de la part du récepteur, postulent un spectateur-lecteur enquêteur ? En quoi l’enquête du spectateur-lecteur le conduit-elle à recréer l’œuvre ?

 Gaëlle Debeaux (Littérature – Rennes 2) : Parcourir l’œuvre, est-ce l’enquêter ? Le cas de la lecture de l’hypertexte de fiction


Estelle Mouton-Rovira (Littérature – Paris 7) : Textes ludiques, textes trompeurs : straté- gies de lecture du lecteur-enquêteur


Estelle Mouton-Rovira (Littérature – Paris 7) : Textes ludiques, textes trompeurs : stratégies de lecture du lecteur-enquêteur

 La communication d’Estelle Mouton Rovira s’articule autour de trois fictions philologiques, L’œuvre posthume de Thomas Pilaster d’Eric Chevillard, La Réfutation majeure de Pierre Senges et La déconfite gigantale du sérieux d’Arno Bertina (Pietro di Vaglio), qui reproduisent le dispositif d’édition d’un texte et jouent sur l’identité de l’auteur.

En introduction, Estelle fait un point sur les théories de la lecture (Ingarden, Iser, M. Charles, U. Eco, P. Ricoeur, M. Picard) pour montrer comment elles ont accentué l’idée que le lecteur peut être enquêteur en valorisant son activité. En ce sens, elle souligne l’importance de la métaphore de l’enquête pour parler de la critique littéraire en rappelant qu’au milieu du 19e siècle, la découverte de la critique littéraire s’accompagne d’un grand mouvement de valorisation de l’enquête. Il existe en effet une parenté formelle entre lecture et enquête ; interprétation et enquête (cf Ginzburg).

Continuer la lecture de Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 6 – Investir l’œuvre, le récepteur comme enquêteur.

Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 5 – Fiction de l’enquête

Séance n°5 – 11 juin 2015 : Fiction de l’enquête

Séance coordonnée par Gaëlle Debeaux (Littérature comparée Rennes 2) et Mathilde Dumontet (Études théâtrales Rennes 2)

Quelle est la place de l’enquête en tant que motif, thème ou structure dans la fiction ? Comment la fiction représente-t-elle l’enquête et comment s’empare-t-elle de ses méthodologies ?

Alice Forge (Arts plastiques ­– Paris 1) : Le Crabe : exemple d’une fiction d’enquête intermédiale construite par indices fragmentaires

Élise Wiener (Littérature – EHESS) : L’enquête au fil de l’archive dans les romans de Patrick Modiano

La venue de Barbara Métais-Chastanier mentionnée dans le programme n’a malheureusement pas pu avoir lieu.

 

Alice Forge (Arts plastiques – Paris 1) : Le Crabe : exemple d’une fiction d’enquête intermédiale construite par indices fragmentaires

Alice Forge est doctorante à Paris 1 sous la direction de Bernard Guelton, au sein Centre d’études et de recherches en arts plastiques, et plasticienne ; elle est, notamment, la fondatrice de la maison d’édition fictive Pyrodactyles.

            C’est avant tout son travail de plasticienne qu’Alice Forge a présenté lors de cette séance consacrée aux représentations de l’enquête au sein de la fiction : elle a en effet exposé sa démarche, dans la création d’une maison d’édition fictive, les Editions Pyrodactyles, qui consiste à adopter une perspective rétrospective sur une période, et en particulier sur ses écrivains, à venir. Autrement dit, l’univers développé par Alice Forge se situe dans la continuité d’une vision dix-neuviémiste du futur. Par ces Editions Pyrodactyles, qui comptent quatre-vingt-quatre livres – dont il n’existe souvent que la couverture – Alice Forge se donne pour mission d’étudier la littérature comparée d’un point de vue graphique : son travail de plasticienne accompagne et se nourrit de ses recherches de doctorat. Elle dessine alors un vaste réseau d’œuvres fictives qui se répondent et s’accumulent, dans un projet inachevé et inachevable, conçu comme un jeu sérieux dans lequel la parodie et la dérivation ont une place de choix.

Continuer la lecture de Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 5 – Fiction de l’enquête

Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 2 – Enquête, causalité et hasard

Séance 2 (12/03/2015) : Enquête, causalité et hasard

En quoi l’enquête, s’apparentant à une énigme à résoudre et à une quête des indices, est-elle un raisonnement conjectural ? En quoi l’enquêteur, à la manière du chasseur, est-il guidé par la vérité qu’il cherche à mettre au jour et qu’il suit à la trace ?

Alexandre Dupont (Arts plastiques ­– Rennes 2) : Introduction à l’enquête chez John Dewey : penser une connaissance du sensible par l’épistémologie empirique

Vincent Escalle (Arts plastiques – Rennes 2) : Le regard du guetteur

Mathilde Dumontet (Études théâtrales – Rennes 2) : Enquêter le discours, faire parler l’indice au prise avec sa médiatisation : causalité, hasard et détournement

Alexandre Dupont : « Introduction à l’enquête chez John Dewey : penser une connaissance du sensible par l’épistémologie empirique »

Alexandre Dupont est doctorant en esthétique sous la direction de Nicolas Thély, à l’université de Rennes 2. Son sujet de thèse s’intitule « Le Net Art : étude critique de la construction d’un genre artistique. Théories, réseaux, acteurs, œuvres, réception ».

Alexandre Dupont nous propose une exploration de la notion d’enquête chez John Dewey (1859-1952), psychologue et philosophe américain majeur du courant pragmatiste. La notion d’enquête est travaillée dès 1903 chez Dewey Studies in Logical Theory (‎1903), le philosophe lui donne une orientation pragmatique et questionne le schème de l’enquête ainsi que son rôle dans la pratique et l’expérience philosophique. Dewey fait du projet épistémologique un aspect primordial de la question pratique qui traverse sa pensée.

Le mouvement du pragmatisme américain

John Dewey est l’une des trois figures majeures du pragmatisme américain avec Charles S. Pierce (1839-1914) et William James (1842-1910). Il marque cependant un second moment de la philosophie du pragmatisme, d’une part parce qu’il est plus jeune que ces confrères, et d’autre part puisqu’il discute la notion de pratique vis à vis des textes de ces prédécesseurs.

Continuer la lecture de Explorer les différents espaces de l’enquête – Séance 2 – Enquête, causalité et hasard

Arts, littératures, échanges, frontières

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search