De l’œuvre à l’archive, de l’archive à l’œuvre – Séance 5 – Détournement, Falsification, Réemploi – 1

« Initials MM (Marilyn chez les autres) » par Eric Thouvenel

Éric Thouvenel est maître de conférences en Études cinématographiques à l’université Rennes 2, spécialiste des pratiques de réemploi dans le cinéma expérimental et les arts visuels contemporains.

Résumé :

Vue, revue, reprise, caricaturée, rêvée, réinventée… Les comparutions post mortem de l’actrice Norma Jean Mortenson (1926-1962), mieux connue sous le nom de Marilyn Monroe, dépassent de loin le nombre des rôles qu’elle a effectivement interprétés au long de sa fulgurante carrière. Cette communication se propose de traiter des réappropriations de Marilyn Monroe à titre de motif iconographique, de la fin des années 1950 à nos jours et chez des cinéastes aussi différents que Pier Paolo Pasolini, Robert Zemeckis, Bruce Conner ou Paolo Gioli. Qu’il s’agisse pour eux de faire de l’actrice le support d’une critique des images dont elle aura été l’une des plus célèbres victimes, ou bien, à l’instar des Mémoires imaginaires de Marilyn de Norman Mailer, de redonner voix à celle qui entre toutes en fut privé, emprisonnée qu’elle était dans sa propre iconicité, c’est bien toujours d’un enfer de la représentation que traitent ces films, et dont on aimerait ici parcourir les cercles.

Publication en cours


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *